News

On était au Festival D et son Off

Publié dans : News

Le Festival D organisé par Ping, à Angers du samedi 21 au dimanche 22 octobre.

Les épaules d’Antoine ornementées d’une blouse Festival D

Inauguration du festival

L’inauguration du festival s’est faite le vendredi, où nous avons assisté au discours d’introduction au festival par le conseiller régional et vice président au numérique des Pays de Loire, ainsi que la conseillère municipale d’Angers en charge de l’économie numérique et de l’innovation.

Ensuite, une table-ronde s’est tenue : « Fab Citizen » – animée par Julien Bellanger (Chargé de projet à Ping). « À travers les différentes typologies de fablabs, des réseaux et communautés travaillent ensemble pour répondre aux enjeux sociétaux et environnementaux d’aujourd’hui. Comment à l’échelle d’une ville, d’une commune ou d’un quartier ces espaces et leurs membres participent à construire un nouveau vivre ensemble ?

Mise en contexte : Alain Giffard, ex-président de la Mission interministérielle pour l’accès public à l’Internet, et Jean-Baptiste Labrune, chercheur indépendant.

Retour d’expérience : la collaboration entre l’ISTIA – École d’Ingénieurs d’Angers et l’École des Beaux-Arts d’Angers ».

Plus d’infos

Les créations présentées

Durant le week-end, du samedi au dimanche de 10h à 18h, nous présentions plusieurs créations réalisées à Labomedia.

L’éolienne Pliboo qui a attiré beaucoup de curieux, des experts, des néophytes et des journalistes. Elle était accompagnée d’un panneau réalisé par Simon et Gaziel où figuraient différents appareils pouvant fonctionner grâce à l’électricité générée : téléphone portable, ventilateur, space4046

La « Papatte » de Sylvain, une patte géante en bois articulé en trois segments et mise en mouvement par un système de compresseur à air.

Elle est destinée plus tard à former un coléoptère géant pour des spectacles de danses.

Ce n’est pas un robot mais une structure, qui bouge par des à-coups d’air compressé.

Le Manuel appliqué pour maltraiter les ordinateurs, présentant trois approches pour contrevenir au fonctionnement des ordinateurs sous la forme d’un manuel illustré :

  • une série de clef USB qui maltraitent de différentes façons des ordinateurs, téléphones intelligents, media center de voiture ou d’avion, distributeurs automatiques … ou centrifugeuse d’enrichissement d’uranium
  • une démonstration de la perturbation d’un disque dur / d’un data center par une onde sonore
  • une façon radicale de priver l’informatique de sa nourriture essentielle : l’électricité

Le Festival D OFF

Notre installation Jean Michel Genre fut la vedette du Off de ce festival. Tournant sur lui-même durant 72h sans aucune perte de cadence, il contribua à rompre le parcours des visiteurs les plus alertes en les attirant vers un recoin mystère du hall du Quai.

Le samedi, entre 17h et 17h26, les visiteurs chanceux d’être au bon endroit au bon moment purent apprécier l’étonnante performance Ibniz, située à l’intersection des stands de Pliboo et du Manuel appliqué pour maltraiter les ordinateurs.

Ils pouvaient pianoter des suites de caractères soigneusement choisis et agencés par le grand Hasard, avec l’aide des adhérents de la Labomedia présents sur place, mais pouvaient tout aussi bien laisser libre court à leur imagination pour  tenter de comprendre le fonctionnement de cette créature électronique et colorée.

On en a parlé

Le festival D a été relayé par plusieurs médias :